ACCORD DU 2 DECEMBRE 1998 SUR LES MODALITES ET CONDITIONS DE PARTICIPATION AUX REUNIONS PARITAIRES

 

 

Article 1 : CHAMP D’APPLICATION

Le champ d’application du présent accord est celui défini aux termes de l’accord du 2 décembre 1998 relatif au champ d’application de la Convention Collective des Télécommunications.

 

 

Article 2 : OBJET

Le présent accord a pour objet de fixer les modalités d’organisation et d’indemnisation des réunions paritaires tenues dans le cadre de la Convention Collective des Télécommunications.

 

 

Article 3 : COMPOSITION DES DELEGATIONS

3.1 : Composition des délégations

Commission Paritaire :

Cette commission est composée des délégations des organisations syndicales reconnues représentatives au plan national conformément à L 132-2 du code du travail et de l’organisation professionnelle d’employeurs.

Le nombre de participants composant chaque délégation doit être compatible avec le bon fonctionnement et l’efficacité de la réunion, et ne peut en tout état de cause excéder 5 représentants par organisation syndicale et un nombre de représentants des employeurs égal au nombre total de représentants des organisations syndicales.

 

Groupes de travail paritaires :

Dans le cadre de la négociation de la Convention Collective des groupes de travail paritaires sont créés par thème à l’initiative de la commission paritaire.

Ces groupes de travail n’ont pas vocation à négocier ; ils ont pour but de mener une réflexion exploratoire sur les sujets abordés dans le cadre de la négociation.

Leur composition est fixée à 2 représentants par organisation syndicale reconnue représentative au plan national conformément à l’article L 132-2 du code du travail – un troisième représentant non indemnisé pourra se joindre à chaque délégation à titre d’expert – , et à un nombre de représentants des employeurs égal au nombre total de représentants des organisations syndicales.

 

 

3.2 : Organisation des réunions

Les réunions visées ci-dessus se tiendront l’après-midi, de manière à ce que puisse se tenir une réunion préparatoire le matin pour chacune d’elles.

 

 

3.3 : Désignation

Les organisations syndicales notifient à l’organisation d’employeur les noms et adresses des salariés qu’elles investissent d’un mandat de représentation pour les réunions prévues au 3.1 et 3.2 du présent article, en précisant le ou les domaines de ce mandat.
L’employeur du salarié concerné en est informé simultanément par l’organisation syndicale mandante.
Les modifications sont aussitôt communiquées dans les mêmes conditions.

 

 

Article 4 : AUTORISATION D’ABSENCES, MAINTIEN DE REMUNERATION, REMBOURSEMENT DES FRAIS

4.1 : Autorisation d’absences

Les membres des délégations bénéficient pour se rendre aux réunions visées à l’article 3, d’une autorisation d’absence sur présentation de la convocation y afférente.

Le temps consacré aux réunions prévues à l’article 3 du présent accord, n’est pas imputable sur le crédit d’heures de délégation dont l’intéressé bénéficie éventuellement dans son entreprise.

 

 

4.2 : Maintien de rémunération

Le temps consacré à la participation aux réunions prévues à l’article 3.1 du présent accord, ne doit entraîner pour les salariés indemnisés visés à l’article 4.3.1 – dont le salaire sera maintenu par l’entreprise -, ni gain ni perte de rémunération.

 

 

4.3 : Remboursement des frais

Les frais inhérents aux réunions prévues au 3.1 de l’article 3 seront remboursés par l’UNETEL au regard de la feuille de présence à la réunion, et de la feuille de remboursement de frais prévue à cet effet accompagnée des justificatifs et dûment signée par l’intéressé.

L’organisation de réunions préparatoires ne pourra donner lieu à une indemnisation différente ou complémentaire de celle effectuée pour les réunions paritaires ou groupes de travail paritaires correspondants.

 

 

4.3.1 : Nombres de bénéficiaires du remboursement :

Une partie des membres composant les délégations est remboursée dans les conditions suivantes :

  • 3 représentants par organisation syndicale reconnue représentative au plan national conformément à l’article L 132-2 du code du travail pour les Commissions Paritaires visées à l’article 3.1 du présent accord,
  • 2 représentants par organisation syndicale reconnue représentative au plan national conformément à l’article L 132-2 du code du travail, pour les groupes de travail paritaires tels que visés à l’article 3.1 du présent accord.

 

 

4.3.2 : Conditions et limites des remboursements de frais

Les frais seront remboursés sur la base des frais réels effectivement engagés, plafonnés aux limites respectivement indiquées pour les frais d’hébergement, de restauration, et sur remise de tous les justificatifs : originaux du billet de transport, note de restauration et d’hébergement.

En cas d’usage de la voiture personnelle, les justificatifs de transport seront remplacés par une attestation sur l’honneur de l’intéressé.

Le remboursement des frais sera effectué au plus tard un mois après la remise ou la date de réception de la note de frais dûment accompagnée de l’ensemble des justificatifs.

 

Représentant habitant en Ile de France :
Transport :

Billet Métro/ RATP /SNCF 2eme classe correspondant à la zone du domicile principal.

 

Frais de restauration :

Frais réels dans la limite de 5 fois le Minimum Garanti *.

 

Représentant habitant hors Ile de France :
Transport :
  • Voyage en Train : Billet Aller – Retour SNCF 2ème classe ( au départ du domicile principal ou du lieu où l’intéressé se trouve à la date de la réunion en raison de son activité professionnelle).
  • Usage de la voiture personnelle : Dans le cas d’usage de la voiture personnelle le remboursement sera effectué sur la base d’un Billet Aller -Retour SNCF 2eme classe, quel que soit le kilométrage parcouru à partir du domicile principal (ou du lieu où l’intéressé se trouve à la date de la réunion en raison de son activité professionnelle), et remise d’une attestation sur l’honneur de l’intéressé.
  • Si le domicile principal (ou le lieu où l’intéressé se trouve à la date de la réunion en raison de son activité professionnelle), situé sur le territoire métropolitain est éloigné de plus de 500 Km, le voyage par avion pourra éventuellement être pris en charge dans les conditions de remise de justificatifs prévues au présent article.

 

S’il y a lieu, les frais qui seraient engagés pour se rendre du domicile à la gare ou à l’aéroport seront pris en charge sur justificatifs.

 

Frais de restauration :

Frais réels dans la limite de 5 fois le Minimum Garanti *.

 

Frais d’hébergement :

Si les horaires de transport ne permettent pas d’être présent à l’heure de la réunion, ou si l’horaire de fin de réunion ne permet pas d’effectuer un retour le soir au domicile, il sera procédé au remboursement d’une nuitée comprenant un dîner, une nuit d’hôtel et le petit déjeuner, dans la limite de 25 fois le Minimum Garanti *.

* Valeur du Minimum Garanti tel que prévu aux articles L 141. 3 et L 141.8 du code du travail, applicable au jour de la réunion de la commission paritaire ou du groupe de travail paritaire visés à l’article 3 du présent accord.

 

 

Article 8 : DATE D’EFFET – EXTENSION – DEPOT, PUBLICITE

Le présent accord prend effet à sa date de signature. Il sera intégré en l’état au sein de la Convention Collective des Télécommunications au moment de la signature de celle-ci.

Les parties signataires conviennent de demander l’extension du présent accord.
Il fait l’objet des formalités de dépôt et de publicité prévues à l’article L 132.10 du code du travail.

 

 

Paris, le 2 décembre 1998

Pour L’UNETEL :
Le Président Bernard JAÏS
Le Vice-Président Jean-Claude LORIOT

Pour :
CFDT
CFE-CGC
CFTC
CGT
CGT/FORCE OUVRIERE